Tri sélectif – Le protoxyde d’azote ne fait plus rire

Tri sélectif – Le protoxyde d’azote ne fait plus rire

Les cartouches de protoxyde d’azote sont initialement destinées à faire de la crème chantilly. Elles sont donc en vente libre en grande surface ou sur Internet. Mais certains en détournent l’usage pour profiter de ses effets euphorisants. Les méfaits sur la santé du « proto », encore appelé « gaz hilarant », n’est plus à démontrer mais au-delà de ça, c’est un déchet très « encombrant » pour les syndicats de collecte et de traitement des déchets.

On les trouve en effet de plus en plus dans les rues, jonchant les caniveaux, et elles sont collectées dans les poubelles/bornes des déchets recyclables (couvercle jaune), or ces capsules contiennent souvent encore du gaz.

Quand elles sont mises dans les poubelles/ bornes d’ordures ménagères (couvercle gris), elles se retrouvent dans les incinérateurs et ces grandes bonbonnes peuvent causer des dégâts matériels importants dans les équipements.

C’est ce qui est arrivé à la mi-février sur les lignes d’incération du Centre de Valorisation Energétique du Sigidurs. Résultats ? 5 jours d’arrêt technique et de grandes dépenses de réparation.

L’insouciance des uns coûtent cher à la collectivité. Aussi, nous rappelons à tous les spécialistes de la crème chantilly que ces bouteilles de gaz doivent être apportées en déchèteries pour un traitement approprié.

Retrouvez toutes les informations sur nos déchèteries sur www.sigidurs.fr